Les articles avec le mot-clés ‘Incertitude’

Faire réussir sa banque dans un monde incertain – Interview par la Banque Populaire des Alpes

5 questions d’actualité, à la suite de la conférence. Interview :

– Dans quel environnement s’inscrivent les métiers de l’informatique et de la banque ?

– L’incertitude est-elle la même partout ?

– Quelle recommandation pour construire son projet d’entreprise ?

– Quelle modèle d’organisation ?

– Quel nouveau rôle pour les managers ?

Qu’en pensez-vous ? Merci pour vos commentaires.

Les leaders d’opinion s’appuyent sur la mission

Notre environnement était parfois simple, souvent compliqué.
Ce n’est désormais, ce plus le cas. Il est devenu complexe !

Dans un univers dont la seule constante est une accélération d’évolutions chaotiques, être un leader d’influence, ne peut plus reposer sur les paramètres opérationnels (ce qu’il faut faire et comment le faire).

S’appuyer sur les repères traditionnels n’est plus possible:

Les piliers de l’entreprise -organisations, produits ou procédures- ne sont plus que des états transitoires temporaires, qui se doivent de continuer d’évoluer en permanence pour répondre à un univers aussi changeant qu’imprévisible.

Indiquer le chemin s’avère délicat: il s’écrit en même temps qu’on le parcoure.

Bien sûr, la vision reste indispensable. Mais son expression s’avère insuffisante à faire s’engager chacun sans retenue face aux risques et craintes que l’incertitude génère. Et plus encore, à créer la cohésion et l’expérience plutôt que l’éclatement des liens et l’autoprotection dans les moments de tempêtes.

Provoquer l’engagement dans un monde incertain, se joue au delà de l’action elle-même, au niveau du sens ce de qui nous unis.

Pour inspirer, impacter, les leaders d’influence doivent d’autant plus se centrer la mission qui reste le seul repère stable, dans un monde d’imprévisibles.

Parce qu’ils savent que la compétence est nécessaire mais que dans les environnements complexes le sens prime sur la compétence, ils créent des communautés de valeur qui unissent au delà de l’action.

Il font émerger et vivre le « être ensemble » qui produit l’envie et la capacité des équipes à s’engager quels que soient les obstacles, en inventant le « comment faire ensemble » chaque jour.

Ils placent en plus haute priorité non pas les questions Quoi (ce qu’il faut faire), Comment (comment on va le faire), ni même Pourquoi (la cause), il placent au sommet de leur intérêt la question « Pour Quoi ? ».

———–

Le conférencier Olivier Soudieux à TEDx Pour s’en convaincre voir ma conférence au TEDx Alsace: où comment une expédition sans moyen réussit là où une expédition de personnes infiniment plus compétentes se solde par un fiasco humain !

Comment prospérer dans un monde dont la seule constante est une accélération d’évolutions chaotiques ?

Lorsque les situations ou l’environnement deviennent complexes, incertains, imprévisibles ou qu’ils dépassent un certain seuil de difficulté, trop souvent, les capacités et compétences se diluent et s’amenuisent devant le manque de repère, sous l’effet du stress ou de la surprise.

Pourtant, il existe des savoirs, savoir-être, et savoir-faire pour être habile dans ces environnements.

A des degrés divers, ces compétences spécifiques sont présentes chez chacun. Mais ceux qui ont eu l’occasion de développer les états d’esprits et les stratégies les plus efficientes découvrent que l’incertitude, lorsqu’elle est partagée, peut ne plus être un frein, mais un démultiplicateur de performance face à la concurrence.

Ces capacités -qui se révèlent fondamentales dans l’adversité- sont rarement formalisées et enseignées. Il est pourtant possible de les acquérir et se les approprier.

La mise en œuvre de ces réponses est le moyen d’accéder à un niveau à la fois de performance et de sérénité inégalés. Elle procure l’habileté à se jouer des obstacles. Elle permet de continuer à s’élever vers les sommets même lorsqu’il faut sortir du cadre.

En un mot, elle est la clef pour avancer dans les environnements incertains et transformer l’expérience de l’incertitude en avantage concurrentiel.

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Congrès National du CJD - Olivier Soudieux

Les trois piliers de l’efficience
en environnement incertain

La performance positive tm

La conjonction de l’excellence métier et un niveau de bien-être suffisant des hommes constituent le camp de base indispensable à toute ascension durable vers des sommets.

C’est la condition première, nécessaire à la formation d’équipes compétentes, mobilisées et volontaires pour avancer vers un même objectif. Particulièrement en terrain chahuté.

Une organisation, une stratégie et des comportements A²GI²LE tm

Mais, il va falloir progresser dans un espace multiforme, dont les repères s’évaporent en même temps qu’ils se dessinent.

Comment prendre les bonnes décisions malgré la visibilité limitée, les informations incomplètes et approximatives, la menace de dangers et la pression du temps ? Comment continuer d’avancer et rallier chaque camp d’altitude, dans un contexte de jalons économiques mouvants érigés sur un socle instable, en transformation permanente ?

Stratégie et comportements agiles, sont alors plus qu’essentiels : ils sont vitaux.

L’innov’action de rupture tm

Enfin, l’équipe à haut potentiel – suffisamment sereine pour la performance durable et agile pour traverser les obstacles – atteint de hautes altitudes auparavant inaccessibles. Conséquences : elle fait face à des problèmes inédits.

Soumise à de nouvelles questions que les réponses d’hier ne parviennent plus à solutionner, elle doit retrouver de l’oxygène via l’innovation de rupture, traduite en action.

En savoir plus: http://www.vialaventure.fr/expertise/

Sites de références:

Le conférencier : Olivier Soudieux http://vialaventure.fr

CJD: http://jeunesdirigeants.fr/