Manager par le sens face à l’incertain – 3/4

[Retrouvez les propos de cet article dans la vidéo
de la conférence TEDx « Pourquoi Pour Quoi ?« ]


Les Montagnes du silence - Svalbard Suite au versant malheureux de ma première expédition au Himlung Himal, je me suis intéressé à mettre du sens dans mes expéditions et à m’intéresser à des expéditions dont le sens me parlait. Et j’ai découvert Les Montagnes du Silence.

Que se passe-t-il aux Montagnes du silence ?

C’est une association de sourds qui pose des ponts entre sourds et entendants à travers les activités de montagne.

Leur dernière expédition ?
400 km au Spitzberg, sur une ile, pas très loin du pôle Nord.

Quand j’ai donné un coup de main à la préparation, c’est simple, je n’avais jamais vu une équipe aussi peu compétente : parmi les sourds, seuls D. Buffard le responsable de l’association et sa femme avaient véritablement déjà fait de la montagne.

Ils n’avaient que les vacances scolaires pour s’entrainer.
La communication prenait la moitié du temps.
Les mots « piolets » et « crampons » n’existent pas en langue des signes, il a fallu les inventer.

En montagne quand une pierre tombe, on crie « pierre » pour alerter tout le monde. Avez-vous déjà crié « pierre » dans l’oreille d’un sourd ? Il a fallu réinventer la façon de faire de la montagne.

Sans compter ce qu’il se passe, l’hiver, quand il fait -10°C et que l’interprète a des moufles !

Expédition LMDS au Svalbard Mais quand l’expédition part au Spîtzberg : chacun se sent investi d’une mission.

Pourquoi ?

Parce qu’ils ne partent pas pour faire une expédition.

Ils partent pour démontrer la capacité, entre sourds et entendants, à vivre ensemble, à communiquer, à tout assumer au même niveau, dès lors que chacun a accès au même niveau d’information.

C’est ça leur but ultime. Le projet est fait pour cela. Il fait sens pour chacun.

Il fait même tellement sens que tous les obstacles disparaissent.

Cette expédition, ils la désirent, ils la veulent. Alors, même avec des petits moyens, ils l’organisent et arrivent à partir.

Expédition LMDS au Svalbard Sur place, ils font face aux milles petites difficultés d’une expédition.

Ils évoluent dans un secteur riche en ours blancs.

Parfois, il fait froid. Mais aussi, contre tout attente, le thermomètre montre jusqu’à +25°C. Les pieds gonflent dans leurs chaussures prévues pour supporter – 60°C. Ils ont tous des ampoules. En plus, elles s’infectent. Pensez, il y a plus de 50°C d’écart entre ce pour quoi les chaussures sont prévues et les conditions dans lesquelles ils sont obligés de les utiliser !

Les premiers jours, les guides Norvégiens étaient dubitatifs devant cette équipe.

A la fin, ils sont sidérés !

Après les journées de marche, le soir, les guides vont se coucher. L’équipe mixte de sourds et d’entendants, elle, commence une 2ème journée avec la communication pour les écoles, avec les sponsors, jusqu’à 1h, 2h du matin.

Expédition LMDS au Svalbard Or, l’énergie de l’équipe continuait à croitre et plus les jours passaient, et plus -au lieu d’être épuisés- ils allaient vite !r

A la fin de l’expérience, en termes d’engagement, ce sont des kamikazes !

Prêts à repartir ensemble ou avec d’autres, vers les plus grands défis.

Pourquoi cela ?

Parce que les Montagne du silence a une mission: rapprocher sourds et entendant, et donner toutes ses chances à chacun. Et parce que cette mission fait sens – et qu’ils prennent en considération tous les niveaux de la pyramide, pas seulement le « quoi » et le « comment » faire.

Comparons un peu les deux expéditions:

– Himlung Himal :10 alpinistes entrainés, dotés du meilleur matériel, et un fiasco relationnel.

– Montagnes du silence : un groupe d’amateurs avec un équipement pas toujours adapté, et qui revient plus fort, et soudé par une expérience inoubliable !

Dans quel camp se trouve la véritable performance ?

Où est la vraie réalisation de soi ?

Et fondamentalement, qu’est-ce qui fait toute la différence ?

Comparatif Management par le Sens... ou pas !

Pour l’expédition Himulg Himal, on s’est d’abord demandé ce qu’il y aurait à faire et comment on allait le faire.

Et il s’est passé ce qu’il se passe dans ces cas : souvent on manque la vrai cible ; et ensuite on se demande « pourquoi » on a manqué l’objectif. « Pourquoi » en un mot: on cherche un coupable. (Éventuellement, on le décapite, et on recommence !).

Les Montagnes du Silence font quelque chose de différent :

Ils se posent d’abord la question « Pour quoi ». Pas « pourquoi », la cause, en un mot.

« Pour quoi », « dans quel but ? ». Ils partent de ce qui fait sens : la mission. « Rapprocher deux mondes sourds et entendant pour s’enrichir mutuellement et donner les mêmes chances à tous ».

Et seulement quand le « pour quoi », l’intention, est partagé par tous, ils se posent les questions « comment » -grâce à une expédition- et « où » – à quel endroit elle aura lieu.

Soudés par le sens, on atteint l'objectif !Pour réaliser de grands projets, adhérer à une mission commune est indispensable.

Le sens prime sur la compétence et les moyens matériels.

Ce n’est pas la compétence qui fait la différence entre expédition sur le Himlung Himal et expédition des Montagnes du Silence, c’est le sens.

Le sens crée le rêve et le rêve ouvre toutes les portes.

On a beau avoir la compétence, quand le sens n’est pas partagé, la cohésion éclate.

Alors que même démuni, quand le sens est partagé, on obtient le résultat.

La présence de sens amène la performance collective dans des proportions époustouflantes.

Soudés par le sens, on réussit, même avec des moyens limités



Lire la suite de cet article : Manager par le sens face à l’incertain – 4/4
Retour au début de l’article: Manager par le sens face à l’incertain – 1/4

Logo TEDx [Retrouvez les propos de cet article dans la vidéo
de la conférence TEDx « Pourquoi Pour Quoi ?« ]





Un commentaire

  • Thérèse Morin:

    La performance est souvent là où on ne l’attend pas! Désormais, pour l’évaluer, j’utiliserai le mot « pour quoi ». Il vaut mille fois mieux que « pourquoi ».

Rendez votre prochain événement exceptionnel !
Contactez-nous