Innovation de rupture : l’exemple du kayak tracté par cerf-volant

Le kayak tracté par cerf-volant

Moins d’efforts, moins de contraintes,
et plus de résultats !

J’ai traversé l’Himalaya à pied durant un an avec un sac pesant entre 25 et 35 kg. Une expérience inoubliable, dont je tire les enseignements avec passion lors d’interventions en entreprise.

Une expérience qui a confirmé qu’il est vital pour moi de retrouver les grands espaces durant des expéditions d’envergure. Une expérience pleine de difficultés parfois aussi.

Pour les prochains projets, je garde les éléments qui ont fait le succès et le plaisir de cette aventure : comme dans mes activités de conférencier et formateur, il faut maximiser les bénéfices.

Mais ma prochaine expédition requiert une grande autonomie dans des espaces sauvages.
La plus grande autonomie possible, en fait.

Comment ne pas porter de lourdes charges, comme dans l’Himalaya ? Comment à la fois parcourir des distances plus immenses encore, tout en réduisant les efforts ?

Après un an de réflexion, la réponse s’appelle Achille.

Achille est mon kayak. Il possède des caissons ajoutés sur le pont pour permettre un transport maximal de marchandises. Achille est surtout un kayak… tiré par cerf-volant.

Il aura fallu de la patience, du savoir faire et de la créativité pour apprivoiser la matière insaisissable qu’est le vent, pour gérer le subtil équilibre entre cerf-volant et kayak, pour effectuer les décollages… assis sur l’eau.

Mais quels résultats ! Pagayer durant des heures pour parcourir 25 km par jour est toujours possible. Et dans 50% des cas le vent permet d’envisager sereinement 75 km par jour… en faisant la sieste ! (1)

Et vous, préférez-vous ramer, ou remplacer l’effort par de l’intelligence ?

Qu’est-ce qui, dans votre vie personnelle ou professionnelle, vous coûte le plus, vous contraint et vous demande beaucoup d’effort ? Quelle nouvelle façon de faire va, vous aussi, vous dégager de ce poids ?

Quels résultats voulez-vous atteindre, même si les moyens pour le faire n’existent pas encore ?

L’innovation de rupture est une réponse à ces questions.
Innover est  possible pour tous dès lors que sont choisis les bons acteurs et qu’est mise en œuvre une démarche adaptée.

Or toute démarche s’apprend. Moins d’efforts, moins de contraintes et  plus de résultats,  c’est possible pour tous !

(1) Le cerf-volant est autonome une fois dans les airs.


Un commentaire

Rendez votre prochain événement exceptionnel !
Contactez-nous