Les articles de la catégorie ‘Complexité’

Accélérer la transformation (digitale…) des entreprises, agilité, performance et bien-être: Mes convictions profondes, Ce que je fais et Pour Quoi

L’entreprise efficiente: maîtriser la Complexité

L’environnement de l’entreprise était compliqué.
Ce n’est plus le cas.

L’environnement de l’entreprise est désormais complexe.

Or, les démarches efficaces pour solutionner les problèmes compliqués ne sont en rien adaptées pour apporter des réponses réelles aux challenges complexes. Pire : elles donnent l’illusion de disposer d’une réponse acceptable qui va ensuite générer des dysfonctionnements, et souvent imposer des choisir entre des options toutes inadaptées.

Voici mes croyances sur les approches permettant de répondre aux enjeux complexes.

Compliqué ou complexe ? Votre organisation sait-elle s’organiser en conséquence… ou peine-t-elle à être efficiente ?

Avancer dans un environnement simple
Hier, l’environnement de l’entreprise était parfois simple, souvent compliqué.

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas : il est parfois compliqué… et souvent complexe.


Comme dans les expéditions dont je témoigne en entreprise, chaque nature d’environnement -sur l’échelle qui va du simple au chaos- requière une approche différente.

Dans un environnement simple, organiser l’action collective n’est pas indispensable: elle coule de source.

S’il existe plusieurs réponses possibles, choisir n’est qu’une formalité puisque, globalement, chacune convient, et si l’on souhaite organiser cette action ensemble, il suffit de concevoir, planifier, réaliser, déployer si besoin, et tester/contrôler au final, pour apporter des corrections mineures, avant de capitaliser pour s’améliorer.

Avancer dans un environnement compliqué
Dans un environnement compliqué, croiser des expertises s’avère indispensable d’abord, afin d’identifier tous les éléments à prendre en compte et leurs interactions, dans le but d’élaborer ce qui semble une bonne solution.

Il est ensuite nécessaire de mener l’action avec une approche agile. Il est ainsi possible de tirer profit des événements imprévisibles qui vont voir le jour. (Là où, au contraire, une approche traditionnelle telle qu’une gestion de projet en cycle en « V » échoue, ou produit dans le meilleur des cas le résultat initialement prévu… qui ne répond absolument plus au besoin réel !).

Dans un environnement complexe, le croisement des expertises permet seulement de réduire les zones d’ombre. C’est indispensable mais insuffisant. Certains éléments nous échappent, les « vérités » sont particulièrement instables dans le temps, certaines interactions entre les éléments ne peuvent être prévues à l’avance. C’est alors une approche type Lean Startup qui se montre efficiente.

Quand aux situations / environnements chaotiques, la réponse s’apparente plus à de la gestion de crise, avec pour objectif de reprendre du pouvoir d’influence, afin de ramener la situation dans la sphère du complexe (ou idéalement, du « seulement » compliqué).

Beaucoup d’organisations ont pris conscience du changement d’environnement dans lequel elles évoluent. De nombreuses entreprises ressentent la nécessité de se montrer plus ouvertes, plus en adaptation constante, en un mot, plus agiles.

Pourtant, nombre d’entre-elles éprouvent des difficultés à savoir comment procéder, croient que les approches agiles se cantonnent à la sphère informatique, connaissent le Lean mais pas le Lean Startup. Or, se trouver dans un type d’environnement et mettre en oeuvre une organisation du travail adaptée pour un autre, équivaut à se tirer une balle dans le pied avant même que le projet ne soit lancé. (Par exemple, gérer de façon historique un projet dans un environnement complexe).

 

Et vous ? Collectivement, êtes-vous bien armé face aux différents types d’environnement ?

  • – A quoi ressemble l’environnement de votre entreprise: simple, compliqué ou complexe ?
  • – L’organisation de votre action collective est-elle suffisamment agile ?
  • – Face à des enjeux complexes, savez-vous avancer au mieux à moindre coût, pour découvrir non pas comment procéder faire, mais ce qu’il faut faire ?